Une première télé-réunion publique !

Le vendredi 26 juin, Geneviève Levy avait fixé l’heure de la connexion à 18 heures. Après un comité de circonscription LR en Zoom la semaine précédente, c’est au cours d’une réunion publique dématérialisée que Geneviève Levy a pu faire le point sur l’actualité législative et politique du moment. Après avoir abordé les mensonges du gouvernement au cours la crise sanitaire, cette dernière n’a pas manqué d’aborder le climat délétère qui entoure en ce moment le travail des forces de l’Ordre. “il est inacceptable que l’on jette ainsi, avec l’aide de quelques médias, l’opprobre sur le travail de la police et de la gendarmerie, que l’on généralise à toute une profession les écarts de quelques uns” “le tout bien évidement avec des intentions politiques de quelques leaders de partis en manque de visibilité”. Geneviève Levy a regretté que pendant que ces polémiques envahissent nos écrans, on n’aborde pas notamment le problème des multiples délinquants qui ont été remis en liberté en raison soi-disant des contraintes sanitaires. Les paroles des ministres de l’Intérieur, sur le soupçon de culpabilité, et de la Garde des Sceaux sur la primauté de l’émotion sont inacceptables. Le débat a également permis de revenir vers l’empressement dont la justice avait fait preuve envers François Fillon, quelques jours avant le élections présidentielles, mis en examen alors que son potentiel rival et plus crédible adversaire était alors Emmanuel Macron. Enfin, Geneviève Levy a fait part de son très fort étonnement sur le travail de la Convention Citoyenne, constituée de 150 français tirés au sort, censés représentés la société française. Qu’en est il de la légitimité de ces personnes, face aux 577 députés élus démocratiquement et qui constituent l’Assemblée Nationale ? et des mesures qu’ils proposent ? Quelle est la légitimité de la présidente très proche de Terra Nova ? Il y a fort à craindre que la démagogie pousse le président de la République à s’approprier certaines de ces propositions. La fin de l’intervention de Geneviève Levy a été réservée comme de coutume à répondre aux questions des internautes.