J’ai voté contre le CETA

J’ai voté contre le traité de libre échange avec le Canada.

Les débats n’ont pas levé les incertitudes et les craintes exprimées par les oppositions : risques pour la protection des consommateurs et de l’agriculture, pour nos agriculteurs et pour l’alimentation avec l’importation de viandes, acceptation de normes sur les pesticides et les OGM. 

On ne peut accepter des normes que si elles constituent un progrès et non un recul et s’il y a réciprocité.

Le CETA ne porte pas les garanties auxquelles on pouvait légitimement s’attendre pour pouvoir le ratifier.