13/09/20 – Commémoration de la bataille de Bazeilles

En 1870, lors de la guerre franco-prussienne, un petit village des Ardennes, Bazeilles, a été le théâtre d’affrontements sanglants. Depuis lors, les troupes de marines commémorent cette bataille.

Le 31 août 1870, sur ordre du général Mac Mahon, la 2e brigade du général Martin des Pallières doit reprendre le village de Bazeilles, situé près de Sedan et entouré par les soldats bavarois. D’importance stratégique car situé sur la frontière franco-prussienne, Bazeilles est le théâtre d’une bataille acharnée et extrêmement meurtrière. Pendant 24 heures, les marsouins (fantassins) et les bigors (artilleurs) réunis au sein de la Division bleue luttent et réussissent à faire battre en retraite les Bavarois. Mais le 1er septembre, l’armée prussienne revient en nombre. En infériorité d’effectifs et en manque de munitions, les soldats français résistent héroïquement. Les quarante derniers se retranchent avec le commandant Lambert dans une auberge en feu. La dernière munition sera tirée par le capitaine Aubert.

Au total, 2 655 soldats de la Division bleue et plus de 5 000 prussiens seront tombés dans la bataille de Bazeilles.

C’est pourquoi les troupes de marine commémorent cette bataille, certes extrêmement meurtrière pour les régiments d’infanterie de marine (RIMa), mais où la bravoure et la ténacité de ces derniers se sont illustrées dans leur plus grande force. Ces deux qualités, inséparables des RIMa, sont rappelées et mises à l’honneur chaque année lors des commémorations du deuxième dimanche de septembre dans tous les corps de troupe de France et d’Outre-mer. Lors de cet hommage, les troupes de marine associent les chefs et camarades tombés au combat lors des deux guerres mondiales. Source : Ministère des Armées

La commémoration de cette bataille a eu lieu à Toulon le 12 septembre en présence de Geneviève Levy.