CHITS : Geneviève Levy soutient une prime pour tous les soignants

Le gouvernement a annoncé que les personnels soignants engagés dans la lutte contre la Covid-19 pourraient être gratifiés d’une prime de 1500€, en fonction du classement des établissements hospitaliers où ils exercent. Le classement du CHITS (centre hospitalier intercommunal Toulon La Seyne) permettrait par dérogation seulement le versement de cette prime à son taux plein. Geneviève LEVY est intervenue le 5 juin auprès du ministre de la santé Olivier Véran afin que tous les personnels soignants perçoivent la prime maximale.

Monsieur le Ministre,

A la suite de la mobilisation et de l’investissement des personnels de santé dans la crise sanitaire, le Gouvernement a souhaité reconnaître le travail de ces personnels par le versement d’une prime exceptionnelle. Les conditions de versement de cette prime, définies dans le décret 2020-568 du 14 mai 2020, différencient deux types d’établissements, ceux du groupe 1, dont les personnels vont percevoir une prime de 1500€, et ceux du groupe 2 dont les personnels vont percevoir une prime de 500€. L’appartenance à l’un ou l’autre groupe dépend de l’engagement des centres hospitaliers dans la lutte contre la Covid-19.

L’article 8 du décret prévoit néanmoins une possibilité de dérogation afin que les directeurs des établissements du groupe 2 puissent remonter la prime à 1500€ « pour les agents ou services impliqués dans la prise de patients contaminés ou mobilisés par les circonstances exceptionnelles d’exercice ».

Je viens d’être saisie par l’intersyndicale du centre hospitalier intercommunal de Toulon- La Seyne (CHITS), classé dans le groupe 2 avec possibilité de dérogation. La direction du CHITS va solliciter la possibilité de verser cette prime exceptionnelle à hauteur de 1500€.

Dans la lutte contre la pandémie, le CHITS s’est vu désigné par l’ARS comme « établissement de seconde ligne », impliquant une organisation adaptée, qui a permis notamment de porter la capacité de lits de réanimation de 16 à 52, tout en gardant 12 lits de réanimation classique et d’ouvrir 86 lits dédiés Covid hors réanimation sur 2 sites. Ce sont à ce jour 1334 patients Covid qui on été pris en charge, avec une formation préalable de plus de 120 agents. L’engagement de tout le personnel s’est notamment traduit par 103 contaminations Covid parmi ce dernier.

L’ensemble du personnel et des organisations syndicales souhaiterait ainsi que les personnels du CHITS se voient  attribuer dérogatoirement, sans quota, une prime de 1500€, sur le budget de l’État sans dépense supplémentaire pour le CHITS. Je tenais à vous faire part de mon engagement au côté de ce personnel dans le cadre de cette demande.

Je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma haute considération.