Bonne année 2018

Je souhaite à tous une très Heureuse Année 2018 : Bonheur et Santé pour vous et vos proches.

L’année  2017 fut une année sombre pour notre parti et pour les projets que nous avions défendus.

Pour 2018, je souhaite que nous puissions bien vite tourner cette page douloureuse, nous rassembler et nous reconstruire en affirmant notre place dans l’opposition, non seulement pour dénoncer nos désaccords, chaque fois que cela le mérite – et les sujets ne manquent pas- mais surtout pour proposer des réponses concrètes sur les sujets qui préoccupent chacun de nos concitoyens .

J’ai eu l’occasion de rappeler que je ne serai pas dans une opposition  systématique, et je reconnais bien volontiers au le Président de la République et au Gouvernement un discours volontariste, sauf que trop de sujets méritent mieux que de la communication.

Pour le moment, je constate, tout particulièrement après le vote du budget 2018 que bon nombre des engagements du candidat Macron ne sont pas tenus. Et surtout, que dans ce budget, les classes moyennes, les familles, les retraités ont été particulièrement maltraités.

C’est sur les projets de lois qui vont être en étude en 2018 que nous devrons affirmer nos différences,  chaque fois que les textes  ne nous paraîtront pas en accord avec les objectifs annoncés, en accord avec ce que nous représentons , nous, la Droite et le Centre.

Le Président de la République voudrait gommer les partis politiques et tout particulièrement Les Républicains.  A terme, cela ne me paraît pas conforme à l’exigence démocratique, voire dangereux, car c’est laisser un champ libre aux extrêmes.C’est pour cela que nous devons affirmer notre place dans l’opposition.

C’est pour cela que je reste fidèle aux valeurs de la Droite et du Centre et que je forme des vœux pour que 2018 nous permette de reconstituer notre indispensable rassemblement.