01/02/21 : Parlement des Enfants, l’école Claret s’engage dans le recyclage des déchets alimentaires

Sélectionnée pour participer à la 25ème édition du Parlement des Enfants, la classe de CM2 de Madame Magali BAIN de l’école Claret a élaboré une proposition de loi visant à recycler les déchets alimentaires. Chaque commune disposant d’un parc ou jardin devra y installer un poulailler alimenté par les restes de repas des habitants des alentours. Avant d’aborder la présentation de leur proposition de loi, les élèves ont profité de la présence de leur Député pour l’interroger sur tous les aspects de la vie et le travail d’un parlementaire, mais également sur la vie politique française. Un travail de vrais journalistes !

“Pour cette 25e édition, les élèves sont invités à élaborer des propositions de loi sur le thème « L’alimentation durable et équilibrée ». Ce thème permettra aux enseignants de mettre en œuvre le programme d’enseignement moral et civique dans l’apprentissage de pratiques et de consommations alimentaires durables et d’aborder des problématiques transversales, telles que la gestion du gaspillage et des déchets, les modalités de production et de transport, de saisonnalité… Il permettra aux élèves, citoyens en devenir, de répondre aux défis de la transition écologique en promouvant, par le biais de la loi, des initiatives et comportements écoresponsables.

Toutes les classes de CM2 des écoles publiques et privées sous contrat peuvent se porter candidates, y compris les classes à plusieurs niveaux comportant un CM2.

Les classes intéressées par l’opération font acte de candidature auprès de la direction des services départementaux de l’éducation nationale dont elles relèvent, ou de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) et de la Mission laïque française (MLF) pour les classes des Français établis hors de France. Il appartient ensuite aux directeurs académiques des services de l’éducation nationale (DASEN), à l’AEFE et à la MLF, de choisir les classes qui participeront au Parlement des enfants.

Chaque classe peut dès lors commencer ses travaux afin de rédiger une proposition de loi, comme de « vrais députés ». Les travaux des classes de métropole et d’Outre-mer sont transmis en mars aux rectorats qui les soumettent à des jurys académiques composés d’enseignants choisis par les directeurs académiques des services de l’éducation nationale.  Ces jurys réunis dans chaque académie entre le 8 et le 19 mars 2021 sélectionnent alors une proposition de loi par académie.

Les travaux des classes des Français établis hors de France sont transmis à l’AEFE et à la MLF. Pour les territoires et collectivités ne comportant pas d’Académie (la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna), les propositions de loi seront directement transmises au jury national.

Au cours de leurs travaux, certaines classes peuvent recevoir la visite de leur député(e). C’est l’occasion de lui poser, en direct, des questions sur son rôle et ses missions. Par ailleurs, durant l’année scolaire, si les conditions sanitaires le permettent, les classes sélectionnées pourront visiter le Palais Bourbon afin de mieux comprendre le travail parlementaire et ainsi découvrir l’Assemblée nationale.

Le lundi 3 mai 2021, un jury national, composé de députés, de membres de l’Éducation nationale, de l’AEFE et la MLF, sélectionne cinq propositions de loi parmi celles retenues par les jurys académiques.

Ces propositions de loi sont ensuite mises en ligne sur le site du Parlement des enfants, afin que l’ensemble des classes participantes puissent en débattre en classe. Chaque classe choisit, parmi les cinq finalistes, la proposition de loi ayant sa préférence et procède à un vote électronique sur le site du Parlement des enfants jusqu’au 31 mai 2021 à 12h.”


PARLEMENT DES ENFANTS (003)